Identité estonienne et identité européenne (1918-1934)

En 1918, l’Estonie proclame son indépendance, mais il lui faudra trois ans pour être reconnue formellement par les principales puissances alliées. Les diplomates, les journalistes et les voyageurs découvrent alors les « jeunes » États, auxquels ils prêtent immédiatement et presque spontanément un nationalisme très vivace et très ombrageux. Connaissant mal l’histoire et la réalité sociale de l’Estonie, ils s’interrogent sur l’appartenance de ce « peuple de paysans » à la civilisation européenne, voire à l’Europe tout court, incluant ce pays dans un ensemble russe rejeté du côté asiatique. Notre but, dans cet article, sera de montrer qu’un « esprit européen » a régné incontestablement...

Lire