Deux films ont été sacrés ex æquo par le Grand prix du Jury à Cannes cette année  : Un Héros d’Asghar Farhadi et Compartiment n°6 de Juho Kuosmanen.

© Festival de Cannes

C’est la première fois à Cannes qu’un film avec une participation estonienne à la réalisation est présenté en compétition. Le réalisateur finlandais Juho Kuosmanen nous dévoile son deuxième long-métrage, après le succès d’Olli Mäki en 2016, récompensé par le prix Un certain regard. 

Lors de la remise du prix par l’acteur Oliver Stone, Juho Kuosmanen a déclaré : « Ces deux dernières semaines m’ont semblé tellement longues. Ce film est l’histoire d’une relation entre deux personnes, mais toutes les histoires impliquent des relations entre les gens. »

Les scénaristes du film, les Estoniens Livia Ulman et Andris Feldmanis, nous content une rencontre détonante et attachante. Une jeune finlandaise, Laura (Seidi Haarla), embarque dans un train à Moscou en direction du site archéologique de Murmansk. Elle partage son compartiment avec un mineur russe inconnu (Yuriy Borisov), rustre dans la façon dont il l’aborde et avec la main lourde sur la boisson. Alors que tout semble les opposer, le mythe du voyage en train à travers les contrées russes se réanime et cette cohabitation improbable va donner lieu à un échange plein de tendresse.

Adaptation du roman éponyme de Rosa Liksom paru en 2011, Juho Kuosmanen s’approprie avec brio l’histoire de cette jeune femme qui traverse la Sibérie et la Mongolie « comme on s’échappe, et se retrouve finalement confrontée à elle-même » (Charlotte Pavard, Festival de Cannes).

Cette grande première pour le cinéma estonien a été honorée par la présence de la ministre de la Culture d’Estonie, Anneli Ott, qui a assisté le 10 juillet dernier à la première du film à Cannes. Ce fut l’occasion d’une rencontre avec son homologue française, Roselyne Bachelot, symbole fort des relations culturelles qui animent le lien franco-estonien. La ministre estonienne a déclaré à cette occasion que « la coopération culturelle franco-estonienne est active et le but des rencontres cannoises est de l’intensifier davantage » (Err).

 

Anneli Ott avec la ministre française de la Culture Roselyne Bachelot-Narquin. © Ministère de la Culture d’Estonie

Anneli Ott avec la ministre française de la Culture Roselyne Bachelot-Narquin. © Ministère de la Culture d’Estonie

Anneli Ott accompagnée des représentants du Ministère de la Culture et de l'Institut estonien du cinéma à la première mondiale du film « Compartiment n°6 » (Kupee nr 6). © Ministère de la Culture d’Estonie

Anneli Ott accompagnée des représentants du Ministère de la Culture et de l’Institut estonien du cinéma à la première mondiale du film « Compartiment n°6 » (Kupee nr 6). © Ministère de la Culture d’Estonie

.

 

 

 

 

 

 

 

 

Bande d’annonce et informations : https://www.festival-cannes.com/fr/festival/films/hytti-no-6